A la vente

Une casserole trouée servant de percussion – Santiago du Chili – 25/11/2019

Deux ans après les révoltes au Chili, le livre PRINTEMPS CHILIEN

Récits et photos personnels. 
Octobre 2019 – Mars 2020. 


110 pages.
80 photographies.

15€

Le livre te fera voyager à Santiago, entre le 18 Octobre 2019, lorsque éclatent les révoltes et le 13 Mars 2020, 4 jours avant le 1er confinement. 

C’est un travail personnel, une invitation à connaître la Plaza Dignidad, dans ses manifestations festives et artistiques, mais aussi, au plus près des altercations avec la police.

Livre printemps chilien de Sabine Greppo. Tous droits réservés.
Panneau en bois indiquant Plaza de la Dignidad et drapeau mapuche – Santiago du Chili – 12/11/2019

Le livre

Pour ce livre, j’ai passé 6 mois dans les manifestations à Santiago entre Octobre 2019 et Mars 2020 et pris quelques 5.000 photos. 

Puis j’ai fait un travail d’édition (sélection des meilleures images) avec Miguel Angel Larrea, un éditeur chilien, pendant le confinement. Nous avons réalisé ensemble un lancement de la version numérique sur zoom en Août 2020, juste avant que je revienne en Europe.

J’ai déjà fait plusieurs expos de mes photos, notamment à Barcelone. Mais il me restait une dernière étape, celle du livre en chair et en os.

Le voici!

Vidéo en espagnol avec les sons des révoltes.

Comment le réserver?

Livre printemps chilien de Sabine Greppo. Tous droits réservés.

Livraison sur Lyon

Remise en main propre. Peut-être l’occasion d’un café et de te raconter ces histoires.

Je réserve mon exemplaire.

Livre printemps chilien de Sabine Greppo. Tous droits réservés.

Envoi dans toute la France

Si tu habites en dehors de Lyon, des frais de port sont à prévoir. Mais tu auras droit à un petit cadeau en plus.

Je réserve mon exemplaire.

Des manifestants de "première ligne" sur la grande avenue Alameda dans le centre - Santiago du Chili - 29 Octobre 2019. 
Printemps chilien de Sabine Greppo
Des manifestants de « première ligne » sur la grande avenue Alameda dans le centre – Santiago du Chili – 29/10/2019

Brève histoire subjective et incomplète
du Chili depuis 1973:

Pour te remettre dans le contexte, voici une histoire courte et subjective du Chili.

1973, le général Pinochet et la junte militaire (aidé des américains) tuent Salvador Allende et prennent le pouvoir par un coup d’État, après 3 ans de gouvernement socialiste.  

1980, une nouvelle constitution est approuvée, avec entre autres, la privatisation des services publics (santé, éducation, retraite, gestion des grandes infrastructures du pays, mines et industrie). 

Je te passe les détails sur les centres de tortures, les multiples assassinats d’opposants politiques, les prisonniers-disparus, les viols et les 15.000 exilés qu’accueillera la France (dont Luis Poirot, photographe d’Allende, avec lequel j’ai eu la chance d’étudier).

1989, après 16 ans de dictature, Pinochet se retire suite à l’échec d’un référendum, et le pays connaît alors une transition démocratique. Pinochet restera commandant en chef des forces armées chiliennes jusqu’en 1998. Il sera un peu inquiété par la justice anglaise, mais mourra finalement tranquillement chez lui, en 2006. Sa veuve est encore en vie, elle profite d’une richesse et d’une impunité, dont je suis toujours estomaquée. 

Manifestation sur la Plaza Dignidad pour la journée internationale des droits des femmes- Santiago du Chili - 8/03/2020
Printemps chilien de Sabine Greppo
Manifestation sur la Plaza Dignidad pour la journée internationale des droits des femmes- Santiago du Chili – 8/03/2020

Brève histoire subjective et incomplète
du printemps chilien, révoltes de 2019 :

Voilà, mais alors quel rapport avec les révoltes ? Un printemps chilien?

2019, c’est 30 ans après la transition démocratique, une génération. Les torturés et disparus de la dictature n’ont toujours pas eu justice. Les politiques présents dans le gouvernement militaire continuent de gouverner le pays (par exemple, S.Piñera actuel président est le frère du ministre du travail de Pinochet). Les inégalités sont très fortes, avec une classe très riche, en dehors de toute réalité du pays. Une classe moyenne surendettée et une classe populaire qui n’arrive pas finir le mois. Les retraites sont une misère, la santé est privée, les parents s’endettent pour payer l’éducation de leur gamins, bref, ça allait péter.

En Octobre, le prix du ticket de métro augmente encore, et le ministre des transports dit que ceux qui veulent payer moins cher « n’ont qu’à se lever plus tôt ». Il n’en faudra pas plus aux étudiants pour s’interposer et manifester, suivi rapidement par les profs, puis de nombreuses branches professionnelles. 

Le vendredi 18 Octobre, 20 stations de métro sont incendiées. Les jours suivants sont assez anarchiques, couvre-feu à 18h, pillage de supermarchés, discours belliqueux du président et manifestations monstres (plus d’un million de personnes à Santiago). Bientôt se met en place toute une organisation démocratique et locale afin de faire des propositions pour une nouvelle constitution. Ce que j’appelle printemps chilien.

Les manifestations dureront 6 mois, jusqu’au confinement. Même si elles continuent encore de nos jours, car la répression et le manque de justice face aux exactions de la police continuent de faire penser à la dictature (une 50aine de morts et plus de 600 personnes ont perdu un œil, entre autres). 

Mais le Chili a gagné, le pays est maintenant dans un processus constitutionnel inédit. La chambre constituante, élue démocratiquement, est une première dans le monde, elle est paritaire et a des sièges réservés aux peuples autochtones. La nouvelle constitution sera soumise à référendum en Octobre 2022.


L’autrice de printemps chilien

Sabine Greppo, photographe et autrice de printemps chilien

Sabine Greppo
Née à Lyon, en 1988.

Après des études d’économie, je m’installe au Chili. Photographe autodidacte, je commence à documenter mes voyages, des mariages et la scène émergente artistique de Santiago.

8 ans après, je reviens en Europe avec un travail documentaires sur les révoltes chiliennes de 2019 et sur des questions féministes (avortement clandestin, cycle menstruel, etc.).

Je suis membre de l’agence Hans Lucas et réalise des reportages de mariages en France et au Chili. 

Les images sont disponibles pour publication sur Hans Lucas.

Podcast Printemps chilien

Si vous voulez en savoir plus sur le livre, et mon travail pendant les révoltes, je vous invite à écouter ce podcast de Mathieu Vitrat pour Fotostudio.


Enfin, si tu as le moindre doute, ou commentaire en lien avec le livre et les révoltes chiliennes, n’hésite pas à m’appeler ou à m’écrire. 

Et je te remercie de partager cette page avec tes contacts qui seraient intéressé.es par ce récit.

Merci! A bientôt! 

Sabine

(+33)7 86 92 92 59
Hola
@sabinegreppo.com

Conception & réalisation : Cereal Concept